Skip to content

Bitcoin est-il sujet à l’inflation ? À la déflation ?

La théorie de la spirale déflationniste

Cette théorie soutient que si circule une rumeur selon laquelle les prix des denrées vont possiblement chuter dans l’avenir, les acheteurs vont arrêter d’acheter et attendre l’hypothétique moment où les prix chuteront ; en retour, les marchands, face à cette chute soudaine de la demande, baisseront déjà les prix pour stimuler la demande ; mais comme les acheteurs espèrent voir les prix descendre toujours plus bas, cela ne fera qu’aggraver le problème.

Cette théorie est populaire auprès des banquiers centraux pour justifier les inflations économiques, mais les économistes eux-mêmes la considèrent au mieux controversée, et le plus souvent caduque. Un exemple frappant est l’électronique grand publique (consumer electronics) : les prix de la technologie ne cesse de baisser, et pourtant le marché ne cesse de croître, et en aucun cas n’est entré dans une dépression.

De même, la valeur des bitcoins n’a cessé de croître avec le temps, et le marché autour de Bitcoin s’est développé en parallèle. Comme le prix des bitcoins et leur économie ont commencé littéralement de zéro en 2009, cela montre bien que les prémisses de la théorie déflationniste ne s’applique vraiment pas à tous les cas.

En raison du nombre limité de bitcoins, Bitcoin n’est pas une monnaie qui pourrait connaître la déflation. Elle risque, durant ses premières années, de connaître une inflation, mais cela ne peut que se stabiliser avec le temps. Le seul cas où la quantité de bitcoins en circulation chuterait est lorsque des utilisateurs perdent leur porte-monnaie virtuel en oubliant leur mot de passe.

 

Comment stabiliser les bitcoins ?

Pour que le prix du bitcoin se stabilise, il faut qu’une économie à grande échelle se développe ; mais pour qu’une économie à grande échelle puisse voir le jour, il faut idéalement que le prix du bitcoin se stabilise d’abord.

Ce serpent qui se mange la queue n’empêche pourtant pas le fonctionnement de Bitcoin. La volatilité des prix du bitcoin n’affecte pas le manière dont on transfère un satoshi d’un point A à un point B. Bitcoin n’a pas besoin d’être utilisé comme de l’argent pour être utilisé tout court, car Bitcoin, dans son essence, n’est pas de l’argent mais une entité qui permet des échanges entre individus, de quelque nature que ces échanges soient.

Un avantage de Bitcoin est le fait que n’importe qui peut à tout instant échanger ses bitcoins contre la monnaie en vigueur dans son pays. Cela sauvegarde les utilisateurs d’être dépendant, et fatalement victime, des fluctuations dans la valeur du bitcoin.