Skip to content

Est-ce que Bitcoin est illégal?

Là où ont été instituées des lois régulant l’usage des bitcoins – ce qui n’est pas le cas de tous les pays –, seuls 4 gouvernements ont clairement rendu illégal l’usage des bitcoins, à savoir, la Bolivie, l’Équateur, le Kyrgyzstan, et le Bangladesh, en l’état de juillet 2017.

Dans le reste du monde, l’usage des bitcoins n’est pas illégal. Toutefois, il peut être soumis à des restrictions indépendantes de sa nature. Par exemple, la Russie et l’Argentine réprimandent sévèrement l’usage de monnaie étrangère sur leur territoire et le bitcoin, ou toute autre monnaie virtuelle, ne fait pas exception. En Suisse, des régulations contre le blanchissement d’argent font que des entreprises voulant utiliser Bitcoin peuvent être amenées à demander des autorisations exprès de leur banque.

Mais c’est en Suisse aussi, à Zug plus particulièrement, que se trouvent des distributeurs de billets pour transport public qui offrent la possibilité d’acheter et de payer en bitcoins, faisant de cette ville une figure montante dans les nouvelles technologies et le monde de la finance progressive.

Aux États-Unis, le FinCEN (Financial Crimes Enforcement Network), un bureau du Département du Trésor des États-Unis chargé de combattre les crimes financiers, a proposé une série de directives positives pour aider les entreprises à mettre sur pied des systèmes de transactions via Bitcoin.

Pour suivre l’évolution de la légalité de Bitcoin dans le monde, vous pouvez consulter cette page (elle n’est pour l’instant qu’en anglais) : https://en.wikipedia.org/wiki/Legality_of_bitcoin_by_country_or_territory

Be First to Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *