Skip to content

Comment me procurer des bitcoins?

Pour le moment, il y a 4 façons d’obtenir des bitcoins:

  • Acheter des BTC sur un site de change;
  • Recevoir des BTC de quelqu’un directement (cadeau, salaire, échange de personne à personne…);
  • Pour les commerçants, accepter les paiements en BTC;
  • Miner des BTC.

1. Acheter des BTC sur un site de change

Il existe un choix grandissant de sites web proposant de changer des monnaies fiduciaires (Francs Suisses, Euros, US Dollars…) en Bitcoin et inversement. Ces sites mettent en relation l’offre et la demande de leurs utilisateurs respectifs, et proposent donc un taux de change qui peut varier grandement d’un site de change à l’autre.

Les étapes d’achat de BTC sont les suivantes:

a) Création d’un compte sur le site de change.
b) Authentification de l’utilisateur par l’envoi de papiers officiels. Cette étape est destinée à protéger le site dans le cas de blanchiment d’argent « sale ». Suivant les sites, ça peut prendre quelques jours à plusieurs semaines. Pendant ce temps, impossible de transférer des devises non-virtuelles dans un sens ou dans l’autre (on ne peut ni charger son compte ni récupérer de l’argent).
c) Une fois l’authentification validée, envoi d’argent depuis un compte en banque vers le compte personnel sur le site d’échange.
d) Achat de bitcoins avec tout ou partie de l’argent sur le compte.

Les étapes de vente de BTC sont les suivantes:

a) Si les BTC sont dans un portefeuille externe (pas celui du compte du site d’échange), envoi des BTC vers le portefeuille du compte.
b) Vente des BTC contre de l’argent fiduciaire.
c) Virement depuis le site vers un compte en banque (cette étape peut prendre plusieurs semaines).

2. Recevoir des BTC de quelqu’un directement

C’est la manière la plus simple de recevoir des bitcoins. Il suffit de donner à son interlocuteur l’adresse Bitcoin vers laquelle faire le transfert, soit toute la chaîne de caractères, soit sous la forme d’un code QR (ces codes-barres carrés que l’on voit de plus en plus), lisible par un smart phone par exemple. Le transfert est quasi instantané de personne à personne. L’expéditeur aura son compte débité et le destinataire aura son compte crédité.

Techniquement il se passe évidemment des choses en coulisse pour valider et authentifier cette transaction, et c’est pour ça qu’il est important d’attendre une ou plusieurs validations pour les grosses transaction, ce qui prend entre une minute et une heure.

3. Accepter les paiements en BTC

Il existe plusieurs sites qui proposent ce service clef en main, de manière similaire aux services qui permettent d’accepter les paiement par cartes de crédit ou débit. Techniquement, le marchand ouvre un compte dans un de ces services et à accès à des coordonnées et outils pour par exemple générer des boutons et codes QR a utiliser sur son site marchand. Les clients utilisent ensuite ces outils pour faire la transaction et payer le marchand. Le prestataire de services reçoit soit une commission, soit le marchand paie un abonnement mensuel par exemple. Le portefeuille du marchand, vers lequel le transfert se fait, peut être indépendant et externe au service.

4. Miner des BTC

Ce qui était encore une bonne idée il y a un an ou deux est maintenant quasi inaccessible aux débutants. Les machines utilisées pour miner des bitcoins étant de plus en plus puissantes, il n’est mathématiquement plus possible de « créer » des bitcoins sur un ordinateur personnel à la maison.

Il est possible d’acheter une machine dédiée exclusivement au minage de bitcoins, mais c’est un investissement assez coûteux et techniquement hors de portée des débutant. L’avantage des informaticiens qui ont miné les bitcoins tout au début est donc conservé au fur et à mesure que Bitcoin se démocratise.

Il est aussi possible de participer à du minage collectif, ou un ordinateur personnel (ou un serveur par exemple) rejoint un réseau d’autres ordinateurs pour miner en commun. La répartition des bitcoins minés se fait ensuite au prorata d’utilisation des machines.

En règle générale, il faut garder en tête que l’argent « gratuit » n’est simplement plus disponible, et que les quelques « millionnaires » qui ont miné des bitcoins en 2009 sont simplement récompensés pour avoir cru en ce projet et l’avoir aidé à être créé et à grandir.

Be First to Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *